Naruto en France
Accueil fanarts
   
   Diplômes
 
Générez vos diplomes de fan !
   Menu principal

Naruto

L'image
« http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/konoha.jpg »
ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'Histoire
L'image
« http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/konoha.jpg »
ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.Le Monde
L'image
« http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/konoha.jpg »
ne peut être affichée, car elle contient des erreurs. Les Personnages
L'image
« http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/konoha.jpg »
ne peut être affichée, car elle contient des erreurs. Les Equipes
L'image
« http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/konoha.jpg »
ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.Les Rangs Ninjas
L'image
« http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/konoha.jpg »
ne peut être affichée, car elle contient des erreurs. Les Missions

   Liens rapides
 
 
  Site Naruto
  Derniers commentaires
mini_pangel02.gif (797 bytes)

Votre première source d'informations sur Naruto en France
  Ils étaient cinq autrefois (avec Kimimaro), ils sont quatre aujourd’hui. Ils viennent tous d’Oto no Kuni. On les appelle les Quatre du Son. Trois hommes et une femme : Jiroubou de Nanmon (porte sud), Kidoumaru de Toumon (porte est), Sakon de Seimon (porte ouest) et Tayuya de Hokumon (porte nord).

L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kidoumaru_01.jpg
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/sakon_01.jpg
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/jiroubou_01.jpg
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/tayuya_01.jpg
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

  Ninjas d’élite au service d’Orochimaru, ils sont spécialisés dans les ninjutsus défensifs et les boucliers. Lors de leur première apparition, pendant l’attaque de Konoha par Oto, ils forment deux kekkais (un externe pour empêcher les ANBU d’approcher et un interne pour empêcher le Sandaime de s’échapper) afin de « protéger » le combat entre Orochimaru et le 3ème Hokage. Complémentaires dans leur façon de combattre, puissants et très assurés, ils ont cependant tous les quatre un défaut qui les perdra et qui est d’ailleurs le même qu’Orochimaru : associer la puissance et la force à l’âge et au nombre de techniques maîtrisées. Pour eux, la puissance est ce qui définit un vrai ninja ; ils ne supportent pas la faiblesse. C’est pour cette raison qu’ils échangèrent leur liberté contre le sceau maudit d’Orochimaru. Ils le possèdent tous les quatre, le maîtrisent parfaitement et connaissent ses limites. Pour la force que ce sceau leur confère, ils sont extrêmement dévoués à Orochimaru et sont prêts à mourir pour mener la mission à son terme ; comme le dit Tayuya « Orochimaru-sama est la seule personne qui compte » lorsque Sakon s’inquiète à propos de Kidoumaru et Jiroubou. On retrouve avec eux l’idée selon laquelle le ninja n’est qu’un outil au service d’instances supérieures, un outil qui ne doit pas ressentir la moindre émotion pénalisante.

  C’est en grande partie pour cette raison qu’ils ne s’entendent pas. Aucun ne considère l’autre comme le leader de l’équipe. Les quelques échanges qui se font ne sont guère porteurs d’amitié. Tayuya en particulier rejette totalement l’autorité et les ordres de ses équipiers qu’elle méprise profondément, surtout Jiroubou. Cependant, leur discorde est palliée par la connaissance qu’ils ont les uns des autres : ainsi, Kidoumaru, Tayuya et Sakon ne tombent pas dans le piège de Shikamaru qui prend l’apparence de Jiroubou. De plus, certaines similitudes se remarquent. Sakon et Kidoumaru, dans leur côté joueur se ressemblent ; Tayuya et Jiroubou se rejoignent dans le sens où, contrairement à Kidoumaru et Sakon, ils ne jouent pas avec leur adversaire. Ils se « contentent » de l’écraser, de l’humilier, de lui montrer qu’il ne vaut rien. Mais la seule chose qui les lie réellement (à part leur dévouement pour Orochimaru) et leur aversion pour la faiblesse. A plusieurs reprises, on entend Sakon dire que la médiocrité lui donne envie de tuer. Mais encore une fois, ces quelques points communs ne suffisent pas à effacer le peu d’amitié qu’ils se portent. C’est ce qui constitue leur point faible : pariant tout sur leur puissance, ils négligent le travail d’équipe et sous-estiment totalement la force morale des Genins qui se lancent à leur poursuite. Cela les perdra.

  On les voit pour la seconde fois après le premier combat de Sasuke et Naruto. Après sa discussion avec Kakashi, Sasuke est en proie au doute : il hésite entre l’amitié qu’il éprouve pour Sakura et Naruto qui pourrait le sauver, et sa haine incommensurable pour Itachi, son frère. Les quatre vont tirer parti de cette haine et le pousser à rejoindre Orochimaru. Leur mission (s’ils l’acceptent et ils l’ont acceptée) est de ramener Sasuke à leur maître dont il constitue le prochain réceptacle et se divise en deux étapes : placer Sasuke dans un coma protecteur, puis le ramener à Orochimaru dans les deux jours. Ils portent beaucoup d’intérêt à Sasuke en qui ils voient un pouvoir qui peut très vite devenir immense. Au début, l’impression qui ressort de leur taïjutsu est la désorganisation et la médiocrité mais on voit par la suite que leur niveau peut se comparer à celui d’un Jounin. Extrêmement brutaux et méprisants, ils changent peu à peu d’attitude à mesure que Sasuke semble accepter leur contrat. Ce contrat, c’est Tayuya qui le lui expose : s’il vient avec eux et coupe les liens avec Konoha, il obtiendra le même niveau de puissance qu’eux. C’est à cette occasion que l’on découvre qu’ils possèdent le sceau maudit comme Sasuke. Voyant que le jeune homme hésite, Sakon l’écrase de remarques et de sarcasmes sur sa faiblesse et lui explique que le sceau maudit lui permettra d’obtenir le pouvoir qu’il cherche.

  Une fois que Sasuke les rejoint, ils quittent Konoha ; mais peu après, ils lui expliquent qu’il doit avaler une pilule, le Seishingan, afin de faire évoluer son sceau au niveau deux. Etant donné que cette évolution entraîne la mort, grâce au Shikokumujin (les Quatre Sceaux de la brume obscure), ils le placent dans un coma temporaire pour laisser le temps au corps de Sasuke de s’habituer au niveau 2. La première étape de leur mission se déroule donc facilement. Cependant, il n’en sera pas de même pour le voyage de retour : ils se heurteront tout d’abord à Genma et Raido qui patrouillaient dans les parages. Pour les battre, ils n’auront d’autre choix qu’activer le premier niveau de leur sceau. Même si les deux Jounins se font littéralement écraser, la bataille fatigue les quatre du Son qui sont obligés de s’arrêter. C’est à cette occasion que les Genins (Shikamaru, Kiba, Naruto, Néji et Chouji) les rattrapent et que commencent les combats individuels.




  • Jiroubou:

L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/jiroubou_02.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

  Jiroubou est considéré comme le plus faible des quatre – c’est d’ailleurs le seul à ne pas maîtriser la technique d’invocation – de fait, il est très souvent la cible des insultes de Tayuya, mais reste malgré tout un adversaire redoutable et dangereux. Son importante corpulence lui donne une grande force dont il se sert pour écraser ses opposants ou modifier la surface du sol et ainsi les déstabiliser. Spécialiste des ninjutsus terrestres, il est le premier à rester sur place pour permettre à ses équipiers de continuer leur mission. Certains pourraient voir en cela un sacrifice mais lui, pas du tout. A ses yeux, c’est une pause déjeuner après le combat contre Genma et Raido. En effet, lorsqu’il est fatigué, il enferme ses ennemis dans un kekkai de terre d’où il  les aspire et mange leur chakra. Le kekkai étant lui-même recouvert de chakra, les murs se régénèrent automatiquement en cas d’attaque. Grâce à cette technique, Jiroubou reprend des forces, épuise ses ennemis et les prive de leur chakra. Toutefois, cette tactique possède une faiblesse : le chakra n’est pas réparti de façon homogène à la surface du kekkai, de sorte qu’à certains endroits, le mur est plus fragile. Shikamaru détectera ce point faible et Chouji les libérera.

  Tout comme ses équipiers, Jiroubou n’a aucun doute quant à l’issue du combat ; il est persuadé qu’il va les tuer en très peu de temps. Il a également une vision très précise mais toutefois un peu fermée de la nature humaine : selon lui, les hommes, et en particulier les leaders, révèlent leur vraie nature lorsqu’ils se retrouvent en difficulté. Ainsi, lorsque Shikamaru fait semblant de trahir ses amis, Jiroubou le considère immédiatement comme un lâche. Il déteste les leaders qui ne s’occupent pas de leurs équipiers et les laissent en arrière. Autrement dit, il prend tout de suite Shikamaru en grippe et s’acharne sur lui. Alors que les cinq Genins sont sur le point de se séparer en deux groupes, il les attaque avec la technique de la boule de boue (Doton doryuu dango) et du glissement de terrain (doton kekkai doru domu) et c’est à ce moment là que Chouji choisit de le défier pour permettre aux quatre autres de continuer.

  Leur combat est uniquement basé sur la force physique. L’augmentation de leur puissance suit une évolution similaire : à chaque fois que Chouji prend une pilule, Jiroubou active puis fait évoluer son sceau. La pilule verte permet à Chouji de contrer Jiroubou qui active le niveau un de son sceau après l’attaque avec les kunais. Par la suite, il utilise plusieurs enchaînements où il cumule force et chakra pour démolir Chouji et briser sa défense. Comme ses compagnons, il a le défaut de beaucoup parler pendant le combat et ne cesse de narguer Chouji. Il ne semble pas le considérer comme un vrai ninja et ne cesse de lui répéter qu’il est le plus faible des cinq, la cinquième roue du carrosse en somme. Peut-être agit-il ainsi parce que Chouji est plus jeune que lui ou parce que les attaques du garçon sont limitées et ne varient pas (tout le temps décuplement du poids et boulet de canon humain). Lorsque Chouji décide de prendre la pilule jaune, il utilise deux nouvelles techniques : bubun baika no jutsu (décuplement partiel de la taille) puis chou bubun baika no jutsu (décuplement ultime de la taille) ce qui force Jiroubou à évoluer au niveau deux. Son apparence change alors totalement et sa force est multipliée par dix. Chouji comprend qu’il n’a d’autre choix que celui de prendre la pilule rouge, même s’il sait que cela implique une mort certaine. Cette fois, sa puissance est si démentielle que le sceau maudit se désactive et laisse Jiroubou sans défense et épouvanté. Il tentera de s’excuser mais Chouji ne veut rien entendre. A ses yeux, insulter Shikamaru est encore pus impardonnable que manger la dernière chips du paquet ou que de se moquer de son poids (c’est dire !). Transporté de haine, il accumule une quantité impressionnante de chakra dans sa main et tue Jiroubou d’un coup de poing.


L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/jiroubou_03.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/jiroubou_04.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/jiroubou_05.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/jiroubou_06.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.




  • Kidoumaru:

L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kidoumaru_02.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
 
  Kidoumaru est une sorte de mutation entre l’homme et l’araignée : il possède six bras et ses techniques sont sur le même mode que celles de l’insecte. C’est incontestablement le plus joueur des quatre. Il est courageux mais pas téméraire : il ne « joue » que s’il est sûr de gagner. Ainsi, en voyant que Sasuke est avec Kakashi, il préfère attendre que le Jounin s’en aille. Cependant, si l’adversaire lui est inférieur, le combat devient un jeu, un divertissement dont il est le gagnant assuré, c’est pourquoi il prend le temps de jouer avec ses adversaires avant de les tuer. D’ailleurs, il semble presque content d’être rattrapé par Shikamaru, Naruto, Kiba et Néji, comme s’il n’attendait que cela. Son attitude est extrêmement condescendante lorsqu’il s’adresse à Néji qu’il ne considère pas comme un réel adversaire mais plutôt comme un jouet. Il ne prend absolument pas son combat au sérieux au début mais va devoir peu à peu changer d’attitude devant le talent de Néji.

  La particularité majeure de Kidoumaru est qu’il mélange son chakra avec son fluide corporel pour créer ses toiles, de sorte qu’elles sont absolument invulnérables face aux attaques physiques, comme les kunais. Seul Néji en viendra à bout avec son Juuken puisqu’en émettant du chakra au bout de ses doigts, il forme une aiguille qui lui permet de sectionner la toile en son point faible. Kidoumaru émet deux sortes de fluide : le premier est celui qu’il utilise pour faire ses toiles avec sa bouche et immobiliser l’ennemi. C’est sa technique principale « Ninpo kumo shibari ». Il est capable, lorsqu’il accumule beaucoup de chakra dans sa bouche, d’enchaîner une multitude d’attaques « de toiles » pour empêcher son adversaire de bouger, que celui-ci soit au sol ou dans les airs. Malgré son Juuken et son habilité, Néji aura quelques difficultés à s’en défaire. Il peut également créer de simples fils qu’il pose un peu partout et dont il se sert pour détecter les mouvements ennemis. C’est grâce à cela qu’il trouvera Shikamaru et Néji puis Naruto, Kiba et Chouji. Cette technique est très utile car elle empêche l’adversaire de s’enfuir, les fils étant extrêmement solides. Le deuxième fluide est une substance dorée qu’il produit non seulement par la bouche mais aussi par tous les pores de sa peau ; elle lui permet, en cas de combat rapproché, de former une armure qui se solidifie au contact de l’air et devient imperméable au chakra et aux techniques de taïjutsu les plus puissantes. Ce n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’armure de Gaara. Mais cette substance ne lui sert pas qu’en défense. Avec, il peut également créer des kunais et un arc et des flèches mais uniquement en niveau deux. Lorsqu’il utilise cette technique, il ne joue plus mais cherche uniquement à achever son adversaire. D’ailleurs, d’après Sakon, personne n’en réchappe quand Kidoumaru évolue à ce niveau. Il maîtrise également Kuchyiose no jutsu et invoque une énorme araignée dont il se sert pendant les combats pour fatiguer l’ennemi.

  Kidoumaru privilégie les combats à distance, n’ayant pas de technique efficace en combat rapproché. Il se cache à proximité de son ennemi, l’attaque et étudie ses réactions. Il joue énormément sur la diversion avec des kunais ou plus souvent par de petites araignées. L’attention de l’adversaire est détournée ce qui fait qu’il ne voit pas l’attaque suivante et se fait tuer. Cependant, avec Néji, Kidoumaru va tomber sur un os. Il ne connaît pas l’existence du Byakugan, Orochimaru lui ayant seulement parlé du Juuken, et va devoir utiliser toute une stratégie pour découvrir le point faible de Néji.

  Au cours de ce long et impressionnant combat, on constate que Kidoumaru est très observateur et intelligent. Après le premier Hakke Rokujuu yonshou, il comprend qu’il doit combattre Néji de loin ou il se fera tuer. Il déduit tout d’abord que le garçon possède un champ de vision très élevé en le voyant parer toutes les attaques et trouver sa cachette. Confronté au Kaiten, il trouve immédiatement la parade et envoie des fils de toile pour bloquer la rotation du système défensif. Ensuite, en voyant sa rapidité augmenter sur commande, il cesse de le défier sur l’agilité et agit sur le nombre. Peu à peu, Néji se fatigue et épuise son chakra. Tout le temps sur la défensive, il ne parvient pas à faire de la bataille un combat rapproché. Devant l’attaque massive d’araignées puis de kunais, il finit pas être touché à l’épaule droite. Kidoumaru en déduit aussitôt que son doujutsu possède un point faible, autrement dit un angle mort en un point précis, et multiplie les attaques venant de toutes les directions. Néji encaisse au total six kunais, tous dans le dos. Peu à peu, le ninja du son localise l’angle mort du Byakugan mais choisit de l’achever en l’écrasant avec son énorme araignée puis en lui lançant un ultime kunai. Mais ça ne suffit pas. Néji se relève. Ravi d’avoir trouvé une distraction durable, Kidoumaru évolue alors au niveau deux et utilise la technique de l’arc et de la flèche « Nejuu seigo ». Cette technique est redoutable car il peut en varier le degré de précision et la puissance. Lors de son premier tir, il rate le point faible de Néji de quelques centimètres malgré une précision de 100%. Il comprend alors que le jeune garçon a pu dévier l’attaque en diffusant du chakra dans son angle mort et qu’il est capable de détecter avec précision toutes les attaques dans un rayon de 50m. Mais il existe cependant un endroit où il ne voit rien. Donc, plus l’attaque vient de loin et vise cet angle mort, plus il a de chances de tuer Néji sans que celui-ci puisse détecter l’attaque. Il envoie donc une autre flèche mais cette fois avec du fil de toile relié à sa bouche pour la diriger, à partir du moment où elle pénètre dans le rayon de 50 mètres, vers l’angle mort en fonction des déplacements de Néji. Conscient que les attaques visent son point faible, Néji est contraint de diffuser tout son chakra et s’épuise. Il n’échappe à la seconde flèche que de justesse mais doit encaisser la troisième et se fait littéralement transpercé puis cloué à un arbre. Kidoumaru jubile mais ne réalise pas que le fil qui pend à sa bouche va le mener à sa perte. Car le fil contient du chakra et Néji va s’en servir pour y injecter les dernières réserves de son propre chakra, remonter jusqu’à Kidoumaru et ainsi endommager ses organes. Sérieusement touché, le ninja joueur comprend son erreur mais il est trop tard. Il est achevé par une série de coups du taïjutsu Hyuuga et ne se relèvera pas. Avant de mourir, il tente de minimiser sa défaite en disant à Néji que Sasuke est de toute façon perdu, et que lui aussi finira par mourir, mais le jeune Hyuuga ne l’écoute pas. Il a été sauvé. Le côté joueur de Kidoumaru est présent jusqu’à la fin, sa dernière pensée étant « je n’avais pas perdu depuis mon combat avec Kimimaro. Merde. ». Attitude typique des mauvais perdants.

L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kidoumaru_03.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kidoumaru_04.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kidoumaru_05.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kidoumaru_06.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.




  • Sakon:

L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/sakon_02.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
 
C’est le plus rusé et le plus puissant de l’équipe (selon Orochimaru). Sa principale caractéristique est la deuxième tête que l’on voit dans son dos, mais qui est en réalité celle de son frère Ukon. Des quatre, c’est probablement celui qui supporte le moins la faiblesse : apparemment, seuls les ninjas forts sont dignes de porter le titre de shinobi et de rester en vie. C’est pourquoi quand il se retrouve en situation conflictuelle, il n’arrête pas tant que tous les ennemis n’ont pas été tués. Et pour cette « devise », il est prêt à sacrifier pas mal de choses, y compris sa mission. Ainsi, au cours de l’expédition, enivré par son désir de tuer, son objectif passe de « rapporter Sasuke » à « éliminer les morveux » et cela constitue son grand défaut.

  Sakon pratique essentiellement le combat rapproché et s’appuie sur sa grande vitesse. Ses principales attaques sont « Tarenke » (rafale de coups de poing) et « Tarenkyaku » (rafale de coups de pieds). Ce qui fait vraiment la force de Sakon, en plus de son sceau bien sûr, c’est son frère. D’ordinaire, Ukon dort dans son dos mais parfois, Sakon le réveille quand il a besoin d’un coup de main. Comment ça « dort dans son dos » ? Eh bien en fait, Ukon a la capacité de contrôler son tissu cellulaire ; il répand ses cellules à l’intérieur du corps de son frère, ce qui fait qu’ils partagent le même corps la plupart du temps. En plus de cela, lorsque Sakon a besoin de lui, il peut matérialiser chaque partie de son corps à n’importe quel endroit du corps de Sakon, toujours en contrôlant l’activité de ses cellules. Ainsi, lorsque Kiba et Akamaru attaque Sakon en tenailles, Ukon se réveille et matérialise ses bras pour parer les coups de Kiba tandis que Sakon pare ceux du chien. Parfois, les deux frères attaquent en même temps ; la force du coup est doublée et Kiba a beau bloquer les attaques de Sakon, il ne peut qu’encaisser ceux d’Ukon faute de… bras libres.

  Au cours de ce combat, on peut s’apercevoir qu’Ukon a une grande influence sur Sakon, une certaine autorité. C’est lui par exemple qui décide d’évoluer au niveau deux pour en finir plus vite. Il est beaucoup plus cruel mais également plus prudent. Lors de leur deuxième évolution, Ukon et Sakon partagent toujours le même corps. Mais lors de l’attaque « Loup à deux têtes » de Kiba et Akamaru, ils sont brutalement séparés par la force de l’impact. Etant séparés par la force et non pas « naturellement », on a au départ l’impression qu’ils sont découpés en deux, estropiés de la moitié de leur corps, mais ils ne tardent pas à régénérer leur partie manquante, du coup renforcée par une sorte de cuirasse. Lorsque Kiba et Akamaru attaquent pour la deuxième fois, ils utilisent la technique d’invocation « Rashoumon » pour la contrer. Pour ce faire, ils invoquent successivement et en deux points différents, ce qui laisse penser qu’ils ne peuvent utiliser Kuchyiose no jutsu seuls. Ils doivent être deux. Il s’agit de la défense ultime d’Orochimaru, un immense portail extrêmement fortifié qui bloque toutes les attaques. « Garouga » a beau être d’une puissance terrible, elle ne fait que l’endommager et ce, partiellement. Suite à une… attaque d’Akamaru, Sakon doit abandonner la partie pour se rincer les yeux à la rivière et Ukon en profite pour s’infiltrer dans le corps de Kiba. Le système circulatoire du chakra étant en connexion avec les cellules, Ukon peut, quand il est au niveau deux et grâce à son chakra, décomposer son corps, se répandre dans l’ennemi et se recomposer à l’intérieur. Toutefois, il ne contrôle pas intégralement ce corps et isole les parties qu’il veut maîtriser. Il est ainsi capable de déchirer les tissus musculaires des parties qu’il ne contrôle pas et tuer son adversaire sans que celui–ci puisse faire quoi que ce soit. C’est sa technique ultime. Cependant, elle possède un point faible que Kiba va exploiter : lorsque Ukon est à l’intérieur d’un ennemi, il est vulnérable aux attaques que subit le corps réceptacle. Quand Kiba se poignarde, Ukon est donc lui aussi touché et très surpris dans la mesure où c’est la première fois que cela lui arrive. Au deuxième coup, Kiba frappe si fort que Ukon est expulsé en dehors de son corps et se met à perdre beaucoup de sang. Kiba en profite pour s’échapper en lançant des fumigènes et tend un piège au ninja qui tombe dans le panneau et encaisse deux kunais dans le bras. Enragé et fou de haine mais très affaibli, Ukon est contraint de rejoindre Sakon et de se rendormir en lui ; non sans lui avoir auparavant ordonné de retrouver Kiba et de le réveiller pour qu’il puisse le tuer.

  Sakon suit la trace du jeune ninja grâce aux tâches de sang mais quand il croit découvrir sa cachette, il ne trouve que la veste et comprend que Kiba s’est échappé par la rivière. Ils se séparent donc à nouveau et c’est Ukon, dont le sceau s’est totalement désactivé, qui retrouve Kiba le premier, encore grâce aux gouttes de sang. Il endosse alors sa veste pour que le garçon ne puisse pas le détecter à l’odeur étant donné qu’il est trop habitué à sa propre odeur pour pouvoir la distinguer des autres. Kiba est totalement pris au dépourvu et sur le point d’être poignardé quand Kankuro intervient et le sauve en faisant encaisser le coup par sa marionnette Karasu. Il ne s’arrête pas là et contre attaque immédiatement avec son pantin. Ukon esquive et Sakon – qui vient de les retrouver – se jette dans la mêlée. Il utilise la même technique que Ukon et commence à entrer en Kankuro. Celui-ci utilise alors la substitution avec sa deuxième marionnette Kuroari et blesse Sakon. Ukon de son côté est trop affaibli pour l’aider et doit retourner à l’intérieur de son frère. Très faible, Sakon désactive totalement son sceau. Il esquive facilement l’attaque suivante de Karasu mais est piégé par Kuroari. Cette deuxième marionnette sert en effet pour les captures rapides car son corps est creux et sert de mini prison dans laquelle Sa kon (et Ukon) sont enfermés sans pouvoir en sortir. Karasu éjecte alors ses membres dotés d’aiguilles empoisonnés et les transpercent en se plantant dans le ventre de Kuroari.


L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/sakon_03.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/sakon_04.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/sakon_05.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/sakon_06.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.




  • Tayuya:

L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/tayuya_02.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

  Tayuya est la seule femme de l’équipe et probablement pour cette raison, elle ne se laisse absolument pas marcher sur les pieds. Je dirais même que c’est elle qui a la personnalité la plus affirmée. Si Sakon, Kidoumaru et Jiroubou cherchent parfois à lui imposer le respect par des remarques sur son niveau ou son attitude impropre à son sexe, elle ne cherche pas la subtilité comme eux et les insulte au bas mot six fois par épisode ! Elle est définie par Orochimaru comme n’étant pas du genre à abandonner et c’est vrai que, comme Kidoumaru, elle déteste perdre. Pour elle, un faible doit se conduire comme tel ; chacun sa place en quelque sorte, et elle fera tout pour qu’il en soit ainsi. Evolution possible ne semble pas faire partie de son vocabulaire. Elle déteste que l’on se moque d’elle ou qu’on la trompe, d’où sa fureur quand Naruto fait mine de l’attaquer avant de se lancer à la poursuite de Kimimaro.

  Tayuya pratique le combat à distance avec sa flûte, son unique arme. Apparemment, c’est très efficace puisque personne n’a jamais survécu à ses mélodies. Lorsqu’elle se retrouve contre Shikamaru, elle utilise Kuchyiose no jutsu et invoque trois géants qui ont la particularité d’être aveugles. C’est pourquoi elle les dirige individuellement par des mélodies spécifiques. Ce faisant, elle évolue au niveau
1. Chaque thème composant cette mélodie correspond à des attaques précises des géants. Il est très difficile de l’analyser dans la mesure où elle contrôle les trois à la fois avec une seule mélodie. Les trois colosses ont une force de frappe très importante et traquent sans cesse Shikamaru, l’empêchant ainsi d’utiliser la moindre technique. Par la suite, elle utilise une autre mélodie « le repère des brutes ». Des… larves au cou extensible dotées de crocs et à la texture gazeuse jaillissent alors de la bouche des trois géants. Lorsque Shikamaru les frappe et voit que son bras se « dissout » à leur contact, il comprend que ces têtes sont faites d’énergie spirituelle et d’un chakra particulier que Tayuya émet ; le même type de chakra que lui en somme. Il comprend également que ces fluides étant fait d’énergie spirituelle, pour chercher l’équilibre, se nourrissent exclusivement d’énergie physique, c'est-à-dire de chakra. De fait, Shikamaru ne peut les toucher sous peine de perdre son chakra mais peut être attaqué par eux et se retrouve dans l’incapacité de malaxer son chakra pour utiliser ses techniques. Il doit donc s’attaquer, non pas aux créatures, mais à Tayuya elle-même pour stopper le son de la flûte. Mais un double problème se pose : pour empêcher Tayuya de jouer, il faut l’approcher et en même temps se protéger des géants et pour cela, anticiper leurs mouvements en analysant la mélodie, ce qui est impossible. Ensuite, Shikamaru ne peut pas prendre le risque de les capturer avec son kage mane no jutsu car pour cela, il faudrait qu’il sache quels mouvements vont effectuer les trois affreux ; et s’il en rate un, il se fera tuer. Après avoir réfléchi, il enchaîne donc neuf attaques dont une explosive, avant de se déplacer rapidement pour que Tayuya perde sa trace et consacre son attention à le chercher et à se protéger. Car étant donné que les attaques la visent directement, elle ramène un par un ses monstres pour parer les kunais. Ce faisant, elle les fait bouger individuellement ce qui permet à Shikamaru d’analyser les mouvements de ses doigts, de les comparer aux déplacements des trois monstres et ainsi de comprendre qui elle fait bouger en jouant tel thème. A partir de là, il est capable d’anticiper les mouvements et enfonce le clou en envoyant une bombe aveuglante qui lui permet de capturer sans risque les géants avec son Kage Mane puisqu’il savait où ils allaient se diriger. Il tente ensuite de les utiliser contre Tayuya mais celle-ci les dissipe avant. Malheureusement pour elle, cela ne l’empêche pas de tomber tête baissée dans le piège de Shikamaru et de se retrouver bloquée par l’ombre du garçon.

  Elle n’a alors d’autre choix que celui de se libérer par la force et utilise pour cela le niveau 2 de son sceau. Le chakra libéré devient dix fois plus puissant et menace d’enlever l’ombre. Shikamaru tente alors le « Kage kubi shibari no jutsu » (l’étranglement de l’ombre) mais Tayuya force encore plus et étant donné que Shikamaru est loin, la puissance de la technique diminue. Peu à peu, Tayuya se libère.

  Lorsqu’elle se trouve au niveau 2, le nombre d’illusions qu’elle peut utiliser est immense mais elle choisi celle de « L’Illusion harmonique » qui bloque totalement les mouvements de l’adversaire par des liens imaginaires. Sous l’emprise de l’illusion, Shikamaru parvient auparavant à lancer un kunai pour pousser Tayuya à se rapprocher. Ensuite, il utilise son ombre pour se briser un doigt et sortir de l’illusion grâce à la douleur et attrape à nouveau la ninja dans son ombre. Etant plus proche d’elle (à quelques centimètres ;-)), sa technique a beaucoup plus d’emprise mais elle consomme beaucoup de chakra et sa puissance est inférieure à celle de Tayuya qui force de plus en plus. Petit à petit, l’étranglement de l’ombre de dissipe et Shikamaru est sur le point de lâcher prise quand (ta dam !) Témari intervient et éjecte Tayuya. Au cours du bref échange qui suit, on constate que les deux ninjas se connaissent puisqu’elles ont attaqué Konoha dans le même camp, mais également qu’elles se méprisent. De plus, Tayuya n’apprécie guère que Témari ait changé de côté et attaque. Témari riposte avec Dai Kamaitachi. L’illusion est dissipée et Tayuya emportée un peu plus loin. Cachée, elle ne voit pas Témari utiliser Kuchyiose no jutsu (un fauve de lumière) et se fait tuer par l’animal invoqué alors qu’elle tentait de contre attaquer.


L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/tayuya_03.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/tayuya_04.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/tayuya_05.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/tayuya_06.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.




  • Kimimaro:

L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kimimaro_02.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

  Il appartient au clan Kaguya dont il est le dernier survivant. En effet, autrefois, ce clan ne vivait que par la guerre et ses membres étaient de fait considérés comme des mercenaires. Un jour, ils eurent la hardiesse (ou l’inconscience) de déclarer la guerre au village caché de la brume et se firent tous massacrer. Seul un petit garçon fut sauvé. Héritier de ce clan, au corps parfait et à l’armure squelettique impénétrable, Kimimaro possédait les capacités de son clan dans leur intégralité et c’est ce qui poussa Orochimaru à le sauver.Son corps était tel qu’il fut choisi pour être le prochain réceptacle d’Orochimaru. Par cet honneur, et parce qu’il donnait un sens à sa vie, Kimimaro développa un immense respect pour Orochimaru au point de le vénérer. Pour lui, rien ne compte plus que son maître.

  Malheureusement, une maladie du sang incurable va détruire son corps et avec lui son statut de réceptacle. Etant donné qu’il est très attaché à l’idée que l’on vit pour une raison, Kabuto va exploiter sa rancœur pour le pousser à agir et à rétablir une situation qui leur échappe pour aider Orochimaru. En perdant la chance de servir de corps à son maître, Kimimaro a tout perdu, y compris sa raison de vivre mais il va se raccrocher à l’idée de ramener Sasuke pour remercier Orochimaru. Il fait sien les rêves du Sannin et veut qu’il s’accomplisse autant que lui. Il ressemble en cela à Haku qui agissait de même pour Zabuza, à la différence que Zabuza aimait Haku, ce qui n’est pas le cas d’Orochimaru. Kimimaro est tout à fait conscient de son affection pour Orochimaru et n’en a absolument pas honte puisqu’elle est sa raison de vivre véritable. Il prendra d’ailleurs très mal la remarque de Gaara qui qualifie cette affection de « lavage de cerveau ».

  Kimimaro était autrefois le coéquipier de Jiroubou, Kidoumaru, Sakon et Tayuya avant de tomber malade. Il en conçut une grande frustration d’autant plus qu’il les méprise pour leur incompétence. Car il était, et de loin, le meilleur des « Cinq du Son » ; même Tayuya a peur de lui (c’est dire !). C’est aussi parce qu’il sait que les 4 ne sont pas de taille à ramener Sasuke à temps qu’il va agir et s’emparer rapidement du baril. Sa puissance est manifeste pour deux raisons : d’abord, son corps étant brisé, il le fait bouger par la seule force de son esprit. Ensuite, son incroyable faculté osseuse. Sa blood line lui permet en effet de contrôler la formation et la destruction des cellules osseuses de son corps et la densité de calcium pour changer leur forme. Il peut ainsi en créer autant qu’il veut, les faire sortir de n’importe quel endroit de son corps, rendre son corps flexible et donc éviter toutes les attaques et enfin se servir de ses os comme armes en les rendant plus durs que l’acier. Il est de plus extrêmement rapide et léger et n’aura aucun mal à contrer les attaques de Naruto qu’il méprise royalement. Il maîtrise 5 danses : la danse du chêne, la danse des camélias, la danse des épines, la danse des clematis et la danse des jeunes fougères, la dernière étant la plus puissante.

  Son premier combat est contre Naruto. Face aux clones, il esquive facilement grâce à sa flexibilité ou les retourne contre lui, puis utilise la danse du chêne : enchaînement de plusieurs attaques très rapides avec les os de ses poignets et défense en faisant jaillir des os de ses coudes, épaules et genoux – ce qui est relativement peu – pour se protéger des attaques à angles multiples. Ensuite, avec la danse des camélias, il détruit tous les clones de Naruto et, alors que celui-ci, troublé par la fuite de Sasuke, baisse sa garde, il s’ apprête à l’achever. S’apprête seulement car au dernier moment, Lee intervient et sauve Naruto.

  Contre Lee, le combat gagne en intensité. Kimimaro esquive au départ facilement les attaques de Lee qu’il juge linéaires. Mais suite à l’absorption de sake au lieu de son médicament, Lee se met à utiliser la technique du poing ivre ce qui rend ses mouvements imprévisibles. Cela ajouté à son extrême rapidité lui permet de frapper plusieurs fois Kimimaro, même lors de la danse des camélias. Le ninja du son active alors le niveau 1 de son sceau de terre mais ne l’utilise cependant pas à son maximum. Lee évite comme il peut mais ne parvient pas à contrer toutes les attaques. Confronté à la danse des épines, qui consiste à faire jaillir beaucoup d’os très solides au niveau du buste, Lee est blessé et ouvre la première des huit portes mais cela ne suffit pas. Il est sur le point d’être tué quand du sable l’expulse loin de Kimimaro et lui sauve la vie. C’est Gaara.

  Contre lui, Kimimaro va véritablement lâcher ses coups (il n’a en fait pas vraiment le choix) et va révéler l’extraordinaire étendue de ses pouvoirs. Kimimaro reconnaît Gaara et l’attaque immédiatement en lui lançant les os du bout de ses doigts. Face à l’armure de sable, il comprend la difficulté d’un combat rapproché. Malgré tout, il attaque et tente de se rapprocher du garçon mais doit reculer face à la puissance du sable. Gaara utilise alors « Suna Shigure » (la pluie du désert). Kimimaro est distrait et Gaara en profite pour lui envelopper le corps avec du sable ; mais alors qu’il utilise Subaku Sousou (cercueil du désert), Kimimaro crée une enveloppe osseuse pour se protéger de la pression du sable qui l’aurait écrasé. Le niveau 1 est au maximum. Voyant que ça n’a pas suffi, Gaara réattaque avec L’avalanche du Désert et enfouit Kimimaro sous une énorme quantité de sable. Puis, il continue avec Sabaku taïsou (Requiem du désert) pour l’écraser mais Kimimaro résiste et émerge de la couche de sable sous une apparence totalement différente. Gaara tente de l’attaquer avant qu’il ne soit totalement sorti mais Kimimaro force encore et échappe à l’emprise du sable. Le niveau 2 est activé.

  Sa transformation fait jaillir des os monstrueux. Il se précipite sur Gaara, qui dresse une barrière protectrice, et la transperce littéralement. Gaara est touché. Lee en profite pour attaquer Kimimaro et remarque que sa vitesse a diminué avec sa transformation car son corps affaibli s’adapte mal au changement. Enervé par le sable de Gaara, Kimimaro fait sortir sa colonne vertébrale qu’il transforme en lance. C’est la danse des clematis. Avec elle, il entoure Gaara qui se protège. Décidé à transpercer le garçon, Kimimaro fait sortir un véritable « bouquet d’os » de son avant bras. Gaara utilise alors sa défense ultime et absolue « Saikou zettai bougyo Shukaku no kaite » (le bouclier de Shukaku) que la toute puissante lance de Kimimaro ne peut traverser. Sentant que sa fin approche, celui-ci redouble d’efforts mais ne parvient pas à briser la défense de sable car il n’a plus assez de chakra. Gaara en profite pour l’enterrer sous deux cents mètres de sable sous une pression gigantesque mais Kimimaro a le temps d’effectuer sa dernière danse, celle des jeunes fougères « Sawarabi no mai ». Une véritable forêt d’os fuse du sol et menace de transpercer Gaara et Lee. Le ninja du Suna forme alors un nuage de sable pour les sauver tous les deux. Mais tandis qu’ils pensent être en sûreté, Kimimaro jaillit d’un des os sortis du sol pour attaquer Gaara avec sa lance une dernière fois mais sa maladie le rattrape avant qu’il en ait le temps.


L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kimimaro_03.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kimimaro_04.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kimimaro_05.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.L'image «
http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/dossiers/4_son/kimimaro_06.gif
» ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

 
   Nos sites

 
L'image
« http://img.networkanime.com/dossiers/Naruto/konoha.jpg »
ne peut être affichée, car elle contient des erreurs. www.videos-droles.com
Mangas à colorier
Poemes
 
L'image “http://img.networkanime.com/dossiers/menu.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Nous faire un lien
   Informations
Vous êtes de plus en plus nombreux à aimer les mangas et NwA